Michée 5:1 et Jean 1:1 à 3

Publié le par bleu_lagon

Si Jésus est le Dieu Tout-Puissant, il existe depuis toujours, car Dieu n'a pas eu de commencement. " D'éternité en éternité tu es Dieu, " dit le psalmiste (Psaume 90:2, Segond).

Il importe donc de savoir ce que la Bible enseigne sur l'origine de Jésus (si il en a eu une).

Les défenseurs de la Trinité utilisent quelques passages des Ecritures pour prouver que Jésus n'a pas eu de commencement, et donc qu'il est le Dieu Tout-Puissant. Les anti-trinitaires utilisent eux aussi quelques passages (parfois les mêmes que leurs adversaires !) pour démontrer le contraire, que Jésus a eu un commencement, qu'il a donc été créé, qu'il est une créature.

Avec ce sujet commence une série d'études passant en revue les arguments des uns et des autres sur cette question épineuse.

MICHEE 5:1

Au nombre des textes utilisés par les partisants de la Trinité, l'on trouve Michée (ou Mika) 5:1 (ou 2, selon les traductions). Ce verset a été repris par l'évangéliste Matthieu (2:6) pour l'appliquer à Jésus. Voici ce texte dans différentes traductions :


De toi sortira pour moi Celui qui dominera sur Israël, Et dont l'origine remonte aux temps anciens, Aux jours de l'éternité. (Segond)

Celui qui doit être dominateur en Israël et dont l'origine est dès les temps anciens, dès les jours éternels. (Annotée Neuchâtel)

Celui qui doit dominer en Israël, et duquel les origines ont été d’ancienneté, dès les jours d’éternité. (Darby)

Et ses issues sont d'ancienneté, dès les jours éternels. (Martin 1744)

Ses origines sont d'ancienneté, dès les jours éternels. (Ostervald)

Son origine remonte aux temps passés, aux jours anciens. (Semeur) [Note : Certains traduisent: de l'éternité.]

celui (...) dont l'origine remonte aux temps les plus anciens. (Bible en Français Courant)

Ses origines remontent au temps jadis, aux jours antiques. (Jérusalem)

Ses origines antiques sont aux jours de pérennité. (Chouraqui)

Ses issues ont été d’ancienneté, depuis l’éternité. (King James version)

Ses origines sont d'ancienneté, dès les jours éternels. (Bible de l'épée)

Ses origines remontent à l'antiquité, aux jours d'autrefois. (Traduction Œcuménique de la Bible)

Ses origines dateront des temps anciens, des jours de l'éternité. (Crampon)

Ses origines remontent aux temps anciens, à l’aube des siècles. (Bible de la liturgie)

Dont l’origine est depuis les temps anciens, depuis les jours des temps indéfinis." (Traduction du Monde Nouveau)

Que remarquons-nous ? Nous notons que les expressions " dès les jours éternels " ou " dès les jours d’éternité " n'ont pas vraiment le même sens que " aux jours anciens ", " aux jours antiques " ou " aux jours d'autrefois. " Si les premières laissent entendre aucun commencement, il n'en va pas de même des secondes. Les jours " anciens ", " antiques " ou " d'autrefois " peuvent sans conteste être situés très loin dans le temps mais ils n'impliquent pas forcément l'absence d'un commencement.

Nous nous retrouvons donc là encore en présence d'un verset qui n'établie pas, à lui seul, l'éternité du Fils de Dieu. Des traducteurs catholiques et protestants rejoignent là encore les Témoins de Jéhovah dans leur manière de rendre ce verset. On ne peut donc pas à bon droit accuser ces derniers de tentative de corruption du texte.

Nous devons donc interroger la Bible et analyser d'autres passages qui pourraient nous indiquer quels sont les véritables origines de Jésus.

JEAN 1:1 à 3


L'un de ces passages se trouvent en Jean 1:1 à 3. Comparons ces trois versets dans la Bible Segond et la Traduction du monde nouveau :

" Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu. Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n'a été fait sans elle." (Segond)

" Au commencement la Parole était, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était un dieu. Celui-ci était au commencement avec Dieu. Toutes choses vinrent à l’existence par son intermédiaire, et en dehors de lui pas même une chose ne vint à l’existence." (TMN)

Le verset de Jean 1:1 a déjà fait l'objet d'un article d'étude. J'en rappelle les grandes lignes ici : Le mot " Dieu " [théos, en grec] apparait deux fois dans ce verset mais il n'a pas le même rôle dans la phrase, ces deux fois. Le premier " théos " établit une individualité, une personnalité, tandis que le second indique une qualité chez la personne concernée. Voila pourquoi certains traducteurs marquent cette différence présente dans le texte grec en rendant le premier théos par Dieu (avec une majuscule, pour désigner clairement le Dieu Tout-Puissant, Jéhovah, et le second théos par dieu (sans majuscule), un dieu, ou même un être divin, de condition divine etc.

En clair, Jean a marqué une différence ou une distinction entre Dieu, Jéhovah, et Jésus en Jean 1:1, mais bien peu de traductions la signalent. Pourquoi ? Est-ce par souci de ne pas contredire le dogme de la Trinité ? C'est effectivement la raison principale.

Le verset deux de Jean chapitre un dit : " Elle [la Parole] était au commencement avec [littéralement " vers "] Dieu." De quel commencement s'agit-il ? Il est facile de faire le lien avec Genèse 1:1 : " Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre." La Parole était donc bel et bien avec Dieu au commencement de la création des cieux et de la terre. Était-elle seule avec Dieu à ce moment là? Non. La Bible nous dit que les anges aussi ont assisté à la création du monde (Job 38:4 à 7). Eux aussi étaient donc aux côtés de Dieu " au commencement ".

La Parole jouait-elle un rôle passif lors de ce commencement, de cette création ? Etait-elle là seulement en qualité d'observatrice ? Non. Jean ajoute au verset trois : " Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n'a été fait sans elle." Ainsi, la Parole a joué un rôle déterminant dans la création, puisque " rien de ce qui a été fait n'a été fait sans elle. "

Mais qu'à voulu dire Jean en écrivant que " toutes choses ont été faites par elle [la Parole, Jésus]" ? Affirmait-il qu'elle était à l'origine de toutes choses, qu'elle était véritablement l'Auteur de celles-ci, le Créateur ? C'est bien là la conclusion de l'ensemble des églises de la chrétienté. D'où la suite logique du raisonnement : Jésus est le Dieu Tout-Puissant.

Bien à part avec leur conclusion qui fait grincer des dents nombre de croyants, les Témoins de Jéhovah rendent Jean 1:3 comme suit : " Toutes choses vinrent à l’existence par son intermédiaire, et en dehors de lui pas même une chose ne vint à l’existence."

Cette expression — par son intermédiaire — signifie " par l'entremise de ". Le verbe " s'entremettre " signifie jouer un rôle d'intermédiaire entre plusieurs personnes, intervenir dans une affaire pour la faciliter. La Parole, Jésus, ne serait donc pas l'Auteur de la création, mais un intermédiaire, un moyen, un ouvrier que Dieu aurait utilisé à Son service pour mener à bien Sa création. Jésus aurait donc un rôle subordonné. Il ne serait que l'humble serviteur de Dieu le Créateur.

Les Témoins de Jéhovah font remarquer qu'en Jean 1:2 l'évangéliste dit que la Parole était avec Dieu et que par conséquent il y a bien deux personnes distinctes présentent ici. La Parole était aux côtés de celui que la Bible présente comme le Créateur au moment de la création : elle " était au commencement avec Dieu. " Cela expliquerait pourquoi, en Genèse 1:26 Dieu dit : " Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance. " Dieu, Jéhovah, s'adresserait ici à son Fils, la Parole, son ouvrier.

Pour appuyer cette vision des choses, les TdJ s'appuient sur plusieurs passage de la Bible. Les voici : Révélation (Apocalypse) 3:14 ; Colossiens 1:15 ; Proverbes 8:22 à 31.

Un examen attentif de ces passages est indispensable avant de tirer une quelconque conclusion.

 

 

Publié dans La Trinité

Commenter cet article

Chemarin 28/11/2012 19:17

Bonjour,

La Parole de Dieu, soit Jésus-Christ , le Fils de DIEU
est bien Celui par qui toutes choses ont été faites
pour la seule et unique raison qu'il a hérité de la même
nature et des mêmes attributs divins de Dieu son Père.
La Bible dans Michée 5:1 ou2 dit bien que Christ a un origine qui remonte aux jours de l'éternité,
un temps indéterminé, qui est avant la création de toutes choses...

La raison pour laquelle Dieu a eu besoin d'un Fils aux jours anciens est qu'Il est LA SOURCE DE LA VIE, un Esprit immortel en personne, Il est lumière et Il est amour et comme Il se proposait de
créer des êtres intelligents avec le libre arbitre et non pas des créatures »robots »forcées d'obéir au doigt et à l'oeil , Il lui fallait donc un collaborateur qui soit « un »
avec Lui-même , un en nature, en caractère(esprit,âme),un en dessein, mais non en personne, pour opérer un éventuel salut des personnes qui seraient tombées en rebellion contre son
gouvernement divin.

Si Dieu était resté seul, comment aurait-t-Il pu mourir
pour nous sauver du péché, LUI QUI EST LA SOURCE DE LA VIE et qui est immortel ?

Il lui fallait « un autre lui-même »qui soit apte à déposer
sa vie VOLONTAIREMENT afin de la reprendre dans le but de pouvoir venir en aide à ceux qui éventuellement se détourneraient des
voies de son gouvernement.

Comprenez-vous ce que je veux dire ?

Dieu n'aurait pu opérer le salut seul, il lui fallait un collaborateur qui soit un avec Lui, pour le réaliser.

Finalement , c'est à cause de nous et pour nous, et pour les anges fidèles et tous les êtres créés de tout l'univers
que Dieu a engendré un Fils aux jours de l'éternité, Fils qui allait devoir revêtir notre humanité pour se qualifier
pour être le sauveur du monde et qui par sa mort et sa résurrection deviendrait le rédempteur de ceux qui croient en Lui. Ainsi Dieu , par son Fils démontrerait
devant tout l'univers qu'il est juste et bon, tout en sauvant ceux qui s'approchent de Lui par Jésus, par la foi.
Colossiens 1:20

Car Dieu a voulu que toute plénitude habitât en lui;
il a voulu par lui réconcilier tout avec lui-même, tant ce qui est sur la terre que ce qui est dans les cieux, en faisant la paix par lui, par le sang de sa croix.
Et vous, qui étiez autrefois étrangers et ennemis par vos pensées et par vos mauvaises oeuvres, il vous a maintenant réconciliés par sa mort dans le corps de sa chair,
pour vous faire paraître devant lui saints, irrépréhensibles et sans reproche,
si du moins vous demeurez fondés et inébranlables dans la foi, sans vous détourner de l'espérance de l'Évangile que vous avez entendu, qui a été prêché à toute créature sous le ciel, et dont moi
Paul, j'ai été fait ministre.