Jésus et Jéhovah sont-ils une seule et même personne ?

Publié le par bleu_lagon

La définition de la trinité généralement admise est, en résumé, celle-ci : Un seul Dieu en trois personnes, Dieu le Père, Dieu le Fils et Dieu le Saint Esprit.

On rencontre cependant de plus en plus de gens qui nient la Trinité, selon cette définition officielle, tout en professant pourtant que Jésus est Dieu. Bien plus encore, pour eux, Jésus et Jéhovah sont en fait une seule et même personne. Leur conviction se fonde sur un certain nombre de textes bibliques sur lesquels il est donc utile de s'attarder quelques instants.

On retrouve d'ailleurs l'ébauche de cette croyance sous la plume des auteurs du site unpoissondansle.net, notamment dans la partie 12 de leur étude sur la divinité de Jésus, étude basée sur
Philippiens 2:10, 11. Ces versets déclarent : « Afin qu'au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, et que toute langue confesse que Jésus-Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père. » Le Poisson dit que Paul cite Esaïe 45:22-23 où c'est Jéhovah qui parle en disant : « Tout genou fléchira devant moi, Toute langue prêtera serment par moi. »

Et le Poisson d'ajouter : D'ailleurs, comme le Nouveau Testament ne cite jamais le nom de Dieu, il est même permis de se demander si Paul ne veut pas dire ici : " et que toute langue confesse que Jésus-Christ est Yahvé ". On ne peut pas l'affirmer, puisque le mot "Seigneur" dans le Nouveau Testament n'est pas toujours un substitut pour le Nom de Dieu. Mais vu le contexte du passage d'Esaïe que Paul cite, on est bien en droit de faire le rapprochement.

C'est vrai, Paul applique à Jésus un texte de l'Ancien testament qui dit que tout genou fléchira devant Dieu et que toute langue le confessera. il est donc légitime de se demander de quel droit il agit ainsi, si Jésus n'est pas Dieu.

Et vous, qu'en pensez-vous ? Les noms Jéhovah et Jésus désignent-ils une seule personne, ou bien deux ? Laissons la Bible répondre.

JÉSUS EST-IL JÉHOVAH A LA GLOIRE DU PÈRE ?

Que penser de l'interprétation du Poisson concernant Philippiens 2:10 et 11 ? Le titre Seigneur remplace-t-il le nom de Dieu, Jéhovah (ou Yahvé), désignant du même coup Jésus comme étant Jéhovah ?

Relisons la pensée complète de Paul, en ajoutant le verset précédent et en intégrant l'interprétation du Poisson : « C'est pourquoi aussi Dieu l'a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom, afin qu'au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, et que toute langue confesse que Jésus-Christ est Jéhovah, à la gloire de Dieu le Père. »

Percevez-vous quelques difficultés ? En effet. C'est Dieu qui a élevé Jésus, dit Paul, et Il a agit ainsi pour Sa propre gloire. Si Jéhovah et Jésus sont une seule et même personne, que signifient ces versets ? En fait, ils n'ont plus ni queue ni tête ! Pourquoi ? Parce que Jéhovah est depuis toujours le Souverain de l'univers et qu'il n'a pas besoin de s'élever davantage, même pas sous un autre nom (ou pseudo). Ces versets parlent de deux personnes, c'est évident comme le nez au milieu de la figure.

Ceci dit, pourquoi Paul applique-t-il à Jésus un texte de l'Ancien testament qui dit que tout genou fléchira devant Dieu. Le contexte le dis. Jéhovah a souverainement élevé Jésus, en lui accordant évidemment du même coup tous les honneurs qui vont avec. En pliant les genoux devant le Fils, tous honorent le Fils et le Père qui l'a désigné à cette haute fonction de Roi et de Seigneur (comparer avec Jean 5:23). Comme le dit le livre des Actes des apôtres (2:36) : " Dieu l’a fait et Seigneur et Christ, ce Jésus " qui a été attaché sur un poteau.

Conclusion : Paul dit que Jésus a été fait " Seigneur à la gloire de Dieu le Père " en Philippiens 2:11. C'est tout. Introduire le nom Jéhovah dans ce verset entraine confusion et incohérence.

MÊME TITRE, MÊME FONCTION, MÊME PERSONNE ?

Parmi les textes bibliques cités, pour tenter de prouver que Jésus et Jéhovah sont une seule et même personne, on retrouve ceux qui attribuent à Jéhovah Dieu et à Jésus les mêmes titres ou les mêmes fonctions.

Par exemple, Jéhovah dit qu'il est ' le premier et le dernier ', en Isaïe 44:6. Or Jésus se désigne par la même expression en Révélation 1:17. En toute logique, il ne peut y avoir qu'un seul ' premier et dernier ', non ? Certes ! A condition que cette expression ait la même signification pour Jéhovah et pour Jésus...

En Isaïe 43:11 Jéhovah déclare : " Moi, moi je suis Jéhovah, et en dehors de moi il n’y a pas de sauveur." Même pensée en Hoshéa (Osée) 13:4 ou Jéhovah déclare : " Mais moi je suis Jéhovah ton Dieu depuis le pays d’Égypte ; tu ne connaissais pas de Dieu, excepté moi, et il n’y avait de sauveur que moi." Or, la Bible attribue ce même rôle de sauveur à Jésus (Jean 4:42 ; 2Timothée 1:10 ; 2Pierre 3:18). Donc, puisque Jéhovah déclare qu'en dehors de lui il n'y a pas de sauveur, faut-il en déduire obligatoirement que Jésus est Jéhovah ?

En Isaïe 44:24 Jéhovah déclare : " Moi, Jéhovah, je fais tout, j’étends les cieux moi seul, j’étale la terre. Qui était avec moi ? " Et encore : " Moi, j’ai fait la terre et créé l’homme sur elle. Moi — ce sont mes mains qui ont étendu les cieux " (Isaïe 45:12). Or, en Hébreux 1:10 la Bible déclare au sujet de Jésus : " Toi, au commencement, ô Seigneur, tu as posé les fondements de la terre, et les cieux sont les œuvres de tes mains. " Alors, Jéhovah était-il seul à ' étendre les cieux ', ou pas ?

Pour tous ces textes bibliques, je vous invite à lire l'étude Titres et fonctions attribués à la fois à Jéhovah et à Jésus, qui analyse en profondeur ces questions.

ZEKARIA 12:10 : EST-CE JÉHOVAH QUI A ÉTÉ TRANSPERCÉ ?

Zacharie (Zekaria) 12:10 fait partie de ces versets qui pourraient laisser penser que Jéhovah et Jésus sont une seule et même personne. Lisons ce texte dans la version Second, édition de 2007 : " Alors je déverserai sur la famille de David et sur les habitants de Jérusalem un esprit de grâce et de supplication, et ils tourneront les regards vers moi, celui qu'ils ont transpercé. Ils pleureront sur lui comme on pleure sur un fils unique, ils pleureront amèrement sur lui comme on pleure sur un premier-né. "

Qui parle, selon le contexte ? Jéhovah Dieu (Zekaria 12:1). Or, et vous l'avez sans doute compris, ce texte prophétique annonçait la mort de Jésus. Cela suffit-il à prouver que Jéhovah est Jésus ? Examinons ce verset de plus prêt.

Avez-vous remarqué que, selon la leçon ci-dessus, le personnage dit "ils tourneront les regards vers moi ", puis : Ils pleureront sur lui (...). Ils pleureront amèrement sur lui." Si la leçon est exacte pour la partie " vers moi ", pourquoi la suite ne dit-elle pas " Ils pleureront amèrement sur moi " ? Il y a là une curiosité, non ?

Voyons donc comment d'autres versions de la Bible rendent ce verset :

" Ils regarderont vers celui qu’on a transpercé, et se lamenteront sur lui..." (Bible des peuples, 2005)
" Ils regarderont à moi, à cause de celui qu'ils ont transpercé. Ils pleureront sur lui..." (Bible en français courant).
" Ils regarderont vers moi pour celui qu’ils ont poignardé. Ils se lamenteront sur lui..." (Bible de Chouraqui).
" Et ils regarderont vers moi. Celui qu'ils ont transpercé, ils se lamenteront sur lui... (Bible de Jérusalem).
" Et ils porteront les regards vers moi à cause de celui qui aura été percé de leurs coups..." (Bible du Rabbinat français Zadoc Kahn).
" Oui, ils regarderont vers Celui qu’ils ont transpercé ; oui, ils se lamenteront sur Lui..." (Traduction du Monde Nouveau).

Les leçons adoptées ci-dessus laissent-elle entendre, comme la version Second, que c'est Jéhovah Dieu qui a été transpercé ? Non. Alors pourquoi ces différentes leçons ? Quelques recherches s'imposaient. Et voici la clé :

Vous n'ignorez sans doute pas que le texte de nos Bibles modernes provient d'un ensemble de manuscrits plus ou moins anciens présentant tous quelques variantes. Le texte ci-dessus fait partie de ces versets où l'on constate ce genre de variante.

La leçon " vers moi " repose sur les manuscrits de la Vulgate. Pour rappel, c'est Jérôme qui produisit cette traduction des textes hébreu et grec en latin, vers 400 de notre ère.
La leçon " vers Celui qu’ils " repose elle sur la Version grecque de Théodotion, datée du IIe siècle de notre ère (c'est un manuscrit grec des Écritures hébraïque).

Quelle leçon privilégier ? La plus ancienne ou celle de Jérome ? Là est toute la difficulté... si l'on s'en tient uniquement aux copies des Écritures hébraïque. Car, heureusement, c'est une chance que l'évangéliste Jean (Jean 19:37) ait cité ce verset. Les nombreuses copies qui nous sont parvenues de son évangile nous donnent probablement la leçon à privilégier. Quelle est-elle ? Celle-ci :

" Ailleurs l'Ecriture dit encore: Ils verront celui qu'ils ont transpercé" (Second, version 2007).

Cette leçon est celle adoptée par toutes les traductions de la Bible que j'aie consulté. Par conséquent, utiliser Zekaria 12:10 pour tenter de prouver que c'est Jéhovah, alias Jésus, qui a été transpercé ne repose pas sur une preuve raisonnablement convaincante.

ZEKARIA 11:12, 13 ET UNE QUESTION D'ARGENT

Ces versets m'ont également été donné par une personne qui soutient que Jéhovah est Jésus. Ouvrons donc à nouveau notre Bible dans le livre de Zekaria (version Second 2007) : " Je leur ai dit: « Si vous le trouvez bon, donnez-moi mon salaire, sinon, ne le donnez pas.» Alors ils ont pesé pour mon salaire 30 pièces d'argent. L'Eternel m'a dit: « Jette-le au potier, ce prix magnifique auquel ils m'ont estimé ! » J'ai donc pris les 30 pièces d'argent et je les ai jetées dans la maison de l'Eternel pour le potier."

Ces versets étaient également prophétiques. Ils concernaient Jésus. (Nous trouvons la réalisation de cette prophétie en Matthieu 26:15 ; 27:9). Or, en Zekaria, c'est Jéhovah qui déclare avoir été estimé à trente pièces d'argent. Conclusion : Jéhovah est Jésus. Vous êtes d'accord ?

Regardons-y de plus prêt. Qui donc parle en premier dans ces versets ? Qui dit : " Si vous le trouvez bon, donnez-moi mon salaire... " ? L'examen du contexte nous le révèle : C'est le prophète Zekaria lui-même. C'est donc lui qui a été évalué à cette somme dérisoire pour ses services rendus au peuple d'Israël. Or, Zekaria avait été établi prophète par Jéhovah, le Berger céleste. Donc, l’évaluer, lui, le prophète tenant la place de Jéhovah, équivalait à évaluer Jéhovah le Berger lui-même.

Zekaria a été évalué trente pièces. Jéhovah a été évalué trente pièces. En concluons-nous que Jéhovah est zekaria ? Nous le devrions si nous utilisons le même raisonnement pour parler de Jésus. Ce qui vaut pour l'un vaut pour l'autre, non ? Effectivement. Par conséquent, Zekaria 11:12 et 13 est très loin d'être suffisant pour me convaincre que les noms Jéhovah et Jésus désignent la même personne. Par contre, certains textes bibliques démontrent on ne peut plus clairement que ces deux noms désignent bien deux personnes différentes.

DES VERSETS INCOMPATIBLES AVEC CETTE CROYANCE

Lisons Révélation (Apocalypse) 3:12. C'est Jésus qui parle. Voici ce verset dans la Bible Segond : "Celui qui vaincra, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu, et il n'en sortira plus; j'écrirai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la ville de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel d'auprès de mon Dieu, et mon nom nouveau. "

Si Jéhovah et Jésus sont une seule et même personne, qui est donc celui que Jésus désigne ici comme étant son Dieu ? Il n'y a pas de réponse possible. Car, en vérité, Jéhovah est le Dieu de Jésus. Voir aussi Jean 20:17.

Lisons aussi Actes 2:34, 35. Pierre applique à Jésus le Psaume 110 : 1 qui dit : " [YHWH, dans l'original hébreu, Jéhovah en français] a dit à mon Seigneur: Assieds-toi à ma droite, jusqu'à ce que j'aie fait de tes ennemis le marchepied de tes pieds."

Si Jésus est YHWH, comment faut-il comprendre ce texte ? Jésus se parle-t-il à lui-même ? S'invite-t-il à s'asseoir à sa propre droite ?

Un défenseur de la croyance Jéhovah est Jésus m'a rétorqué que je devais essayer de comprendre ce verset " au sens divin ", parce que le Seigneur se parle en fait ici à lui-même. Il m'a renvoyé à plusieurs textes bibliques tirés des Psaumes (62:5 ; 103:2 ; 116:7). Dans ces versets, David se parle à lui-même en se disant : " Oui, te tournant vers Dieu, attends en silence, ô mon âme ", ou " Bénis Jéhovah, ô mon âme ", et encore " Retourne à ton lieu de repos, ô mon âme."

Cela m'a laissé perplexe. Car si il semble évident qu'une personne puisse se parler à elle-même en se disant " fais confiance en Dieu " ou " tu es fatigué, reposes-toi ", il semble beaucoup plus improbable qu'elle se dise à elle-même : " Assieds-toi à ma droite "... (Essayez donc. Vous verrez, c'est pas commode...).

En clair, autant ce verset biblique à un sens si deux personnes sont présentes, l'une demandant à l'autre de s'asseoir à sa droite, autant il devient parfaitement incompréhensible si une seule personne parle (à moins qu'elle souffre de schizophrénie) !

Lisons également 1Corinthiens 15:24-28 (Version Segond) : " Ensuite viendra la fin, quand il [Jésus] remettra le royaume à celui qui est Dieu et Père, après avoir détruit toute domination, toute autorité et toute puissance. Car il faut qu'il règne jusqu'à ce qu'il ait mis tous les ennemis sous ses pieds. Le dernier ennemi qui sera détruit, c'est la mort. Dieu, en effet, a tout mis sous ses pieds. Mais lorsqu'il dit que tout lui a été soumis, il est évident que celui qui lui a soumis toutes choses est excepté. Et lorsque toutes choses lui auront été soumises, alors le Fils lui-même sera soumis à celui qui lui a soumis toutes choses, afin que Dieu soit tout en tous."

Jésus remet le royaume à Dieu. Qui est-il Celui-là ? Comment se nomme-t-il si ce n'est pas une autre personne que Jésus et qu'elle ne se nomme pas Jéhovah ? Cette même personne a soumis toutes choses sous les pieds de Jésus. Qui donc à fait ça ? Qui est cette personne qui n'est pas soumise à Jésus ? Lire ce passage biblique en ayant à l'esprit deux personnes, Jéhovah Dieu et Jésus, ne présente aucune difficulté. Chercher à l'expliquer en n'y voyant qu'une seule personne devient un véritable casse-tête !

On pourrait presque multiplier les textes bibliques à l'infini pour prouver que Jéhovah et Jésus sont deux personnes distinctes. Mais peut-être suffit-il simplement de se demander qui Jésus priait-il régulièrement... Comme ce fameux soir ou il a dit : " Père, si tu veux, écarte cette coupe de moi. Toutefois, que ce soit, non pas ma volonté, mais la tienne qui se fasse " (Luc 22:42). 

CONCLUSION

Un examen attentif des arguments avancés par ceux qui affirment que Jéhovah et Jésus sont deux noms désignant la même personne prouve leur faiblesse. Ces arguments recourent à une forme d'exégèse qui rencontre même souvent un mur, tant elle apparaît tirée par les cheveux. De fait, ce n'est certes pas un hasard si les " concepteurs " du dogme trinitaire ont jugé bon de définir celle-ci en parlant de trois personnes différentes (dans un même Dieu) : Père, Fils et saint Esprit. La Bible différencie si souvent Jésus de son Dieu et Père, Jéhovah, qu'il apparaît presque incongru que l'on puisse croire que Jésus et Jéhovah sont une seule et même personne.

Quoi qu'il en soit, cette étude nécessaire ne vise qu'à démontrer le caractère philosophique et manifestement non biblique d'une croyance malgré tout marginale.

Publié dans La Trinité

Commenter cet article

Tn 07/04/2017 10:35

C est très simple à expliquer, un couple est composé d un homme une femme et de Dieu sans qui il n y aurai pas de bonheur, ils font une seule chair. une société, une personne morale est composé d un gérant et d associés elle est appelle une personne morale, et ben la Bible nous dit que nous soyons batisé au nom du Père du fils et du saint esprit, nom au singulier qui désigne trois nom. Et toute les excuse sont arrête par le passage de exode 34: 5-6. Et en plus les traducteurs de la "traduction du monde nouveau" , phrase qui les glorifie les traducteur, se cachent.

bleu_lagon 07/04/2017 11:42

Bonjour Tn. Je suis désolé, mais je ne comprends pas totalement votre argumentation...
Je cite Exode 34:5, 6 dans la TMN : " Alors Jéhovah descendit dans le nuage et se plaça là avec lui et proclama le nom de Jéhovah. Et Jéhovah passait devant sa face et proclamait : “ Jéhovah, Jéhovah, Dieu miséricordieux et compatissant, lent à la colère et abondant en bonté de cœur et en vérité."
En français, la formule "Jéhovah proclama le nom de Jéhovah" peut semblait curieuse. Mais on sait qu'il est conforme à la langue hébraïque de dire qu'une personne fait ou dit quelque chose au sujet d'elle-même. Par exemple, en 1Rois 8:1 nous lisons (TMN) : "À ce moment-là Salomon entreprit de rassembler les anciens d’Israël, tous les chefs des tribus, les chefs des pères, des fils d’Israël, auprès du roi Salomon à Jérusalem." Il n'y avait pas plusieurs Salomon. Comme il n'y a pas plusieurs "Jéhovah" ou plusieurs représentation du Dieu Jéhovah. Comme le proclame Jéhovah lui-même dans le Shema : "“ Écoute, ô Israël ! Jéhovah notre Dieu est UN SEUL Jéhovah " (Deutéronome 6:4).
Pour ce qui concerne la formule baptismale de Matthieu 28:19, je vous invite à lire mon étude sur ce verset : http://le-bloknot-de-bleulagon.over-blog.com/article-matthieu-28-19-58245694.html
Bien cordialement, Bleu_lagon.

Grumbach 03/12/2016 01:58

Bonjour Bleu_Lagon, j'aimerais vous parler en privé si possible ? ou sur mon adresse mail guillaume.grumbach@gmail.com

merci à vous

Yannick 06/10/2015 03:20

J'ai adoré ton explication de Zekaria 12:10. Je cherchais justement quelle était la bonne traduction et me souvenais en avoir entendu parlé il y a très longtemps mais impossible de remettre la main dessus. Ton explication est simple, logique, complète. Félicitations !

ntsana cyr 25/07/2015 08:35

Je vous remercie moii aussi. Je solicite aussi votre réaction sur une question que je me pose il y a des jours:comment jesus a t-iltourné vers les notions quand le peuple pour lequel il etais venu l'a rejeté merci d'avance pour votre réaction que Dieu vous benisse et si il y a des verdet bible pour ça. Ça m'aidera aussi merci!

MDG 28/05/2015 12:40

Bonjour,

Bonne analyse! Toutefois, je soutienne le fait que Jéhovah est Jésus. Dans Jean 10:30 Jésus a dit "Moi et le Père nous sommes UN". De même la prophétie dans Esaïe 40:3 dit "Préparez au désert le chemin de l'Éternel, Aplanissez dans les lieux arides. Une route pour notre Dieu" Dans Matthieu 3:3 Jean le baptiste a accompli cette prophétie et nous savons qu'il a préparé le chemin pour Jésus. Ce qui laisse dire que Jésus n'est autre que Dieu faite de chair selon Jean 1:14. Aussi que Jésus proclame bien être " le premier et le dernier" dans Apocalypse 1:7, pourtant Jéhovah a dit la même chose dans Esaïe 44:6. Donc si Jésus n'est pas l'incarnation de Jéhovah en chair, nous avons 2 Dieu tout puissant la haut! Alors qu'en pensez-vous?

bleu_lagon 03/02/2017 19:26

Bonjour MDG. J'ai consacré une page à l'examen de Jean 10:30. Je t'invite à la lire.

Isaïe prédit que le chemin sera préparé devant Jéhovah (Isaïe 40:3). Les Évangiles, quant à eux, appliquent cette prophétie à l’œuvre de Jean le baptiseur, qui prépara le chemin à Jésus Christ. Les rédacteurs inspirés des Écritures grecques chrétiennes firent cette application parce que Jésus représentait son Père et vint au nom de son Père. — Jean 5:43 ; 8:29.

Pour l'expression "le premier et le dernier", je t'invite là encore à consulter l'une des pages de ce blog, l'article "Titres et fonctions attribués à la fois à Jéhovah et à Jésus".

Cordialement, Bleu-lagon.

Yannick 06/10/2015 03:24

"Moi et le Père nous sommes un" (Jean 10:30). Vous devez lire le contexte.
Jean 17:22 "Je leur ai donné (à ses disciples) la gloire que tu m'as donnée, pour qu'ils soient un COMME nous sommes un".
Vous reconnaîtrez que les disciples n'étaient pas 1 seule et même personne n'est-ce pas? Mais Jésus voulait qu'ils soient unis dans la même pensée. COMME lui et le Père sont 1 (ou unis).

Amicalement,

Yannick