Hébreux 1:8 et 9

Publié le par bleu_lagon

Hébreux 1:8 et 9 est souvent cité pour prouver la Trinité. Une comparaison des différentes traductions disponibles s'impose.

Particularité de la lettre aux Hébreux, Paul cite le Psaume 45 :7 et 8. Pour chaque traduction consultée j'ai donc relevé les deux passages, dans la lettre aux Hébreux et dans les Psaumes.


CONSULTONS LES TRADUCTIONS

Segond 1910 — Hébreux 1:8, 9 : " Mais il a dit au Fils: Ton trône, ô Dieu est éternel; (...) C'est pourquoi, ô Dieu, ton Dieu t'a oint... " Psaumes 45:7, 8 : " Ton trône, ô Dieu, est à toujours; (...) C'est pourquoi, ô Dieu, ton Dieu t'a oint... "

Annotée Neuchâtel — Hébreux 1:8, 9 : " Mais au Fils, il dit : Ton trône, ô Dieu ! est aux siècles des siècles, (...) c'est pourquoi, ô Dieu ! ton Dieu t'a oint... " Psaumes 45:7, 8 : " Ton trône, ô dieu ! est à toujours (...); C'est pourquoi, ô dieu, ton Dieu, t'a oint... "

Darby — Hébreux 1:8, 9 : "Mais quant au Fils : «Ton trône, ô Dieu, [est] aux siècles des siècles ; (...) c’est pourquoi Dieu, ton Dieu, t’a oint..» " Psaumes 45:7, 8 : " Ton trône, ô Dieu, est pour toujours (...) c’est pourquoi Dieu, ton Dieu, t’a oint... "

Ostervald — Hébreux 1:8, 9 : "Mais quant au Fils: O Dieu! ton trône demeure aux siècles des siècles, (...) c'est pourquoi, ô Dieu! ton Dieu t'a oint... " Psaumes 45:7, 8 : " Ton trône, ô Dieu, demeure à toujours (...) c'est pourquoi, ô Dieu, ton Dieu t'a oint... "

Martin 1744 — Hébreux 1:8, 9 : "Mais [il est dit] quant au Fils : ô Dieu ! ton trône [demeure] aux siècles des siècles, (...) c'est pourquoi, ô Dieu ! ton Dieu t'a oint d'une huile de joie par-dessus tous tes semblables. " Psaumes 45:7, 8 : " Ton trône, ô Dieu ! est à toujours (...) c'est pourquoi, ô Dieu ! ton Dieu t'a oint... "

Semeur — Hébreux 1:8, 9 : " Mais au sujet du Fils, il dit: Ton trône, ô Dieu, subsiste pour toute éternité, (...) Aussi, ô Dieu, ton Dieu a fait de toi un roi, en répandant sur toi une huile... " Psaumes 45:7, 8 : " Ton trône, ô Dieu, subsiste pour toute éternité, (...) Aussi, ô Dieu, ton Dieu a fait de toi un roi en répandant sur toi une huile... "

Bible en français courant ou BFC — Hébreux 1:8, 9 : " Mais au sujet du Fils, il a déclaré : « Ton trône, ô Dieu, est établi pour toujours. (...) c'est pourquoi Dieu, ton Dieu, t'a consacré, en versant sur ta tête l'huile... » Psaumes 45:7, 8 : " Ton trône est comme le trône de Dieu, établi pour toujours ; (...) C'est pourquoi Dieu, ton Dieu, t'a consacré en versant sur ta tête l'huile... "

Bible de la liturgie — Hébreux 1:8, 9 : " Et pour le Fils : Ton trône, ô Dieu, est pour les siècles des siècles, (...) c'est pourquoi, ô Dieu, ton Dieu t'a consacré... " Psaumes 45:7, 8 : " Ton trône est divin, un trône éternel ; ton sceptre royal est sceptre de droiture (...) Oui, Dieu, ton Dieu t'a consacré d'une onction de joie, comme aucun de tes semblables."

Jérusalem — Hébreux 1:8, 9 : " Il dit son Fils : Ton trône, Dieu, subsiste dans les siècles des siècles, (...) C'est pourquoi, Dieu, ton Dieu t'a oint d'une huile... " Psaumes 45:7, 8 : " Ton trône est de Dieu pour toujours (...) C'est pourquoi Dieu, ton Dieu, t'a donné l'onction... "

King James version — Hébreux 1:8, 9 : " Mais au Fils il dit : Ton trône, O Dieu, est pour toujours (...) c’est pourquoi, Dieu à savoir ton Dieu, t’a oint..." Psaumes 45:7, 8 : " " Ton trône, ô Dieu, est pour toujours (...) c’est pourquoi Dieu, ton Dieu t’a oint d’une huile de joie au-dessus de tes compagnons. "

Traduction Œcuménique de la Bible ou TOB — Hébreux 1:8, 9 : " Mais pour le Fils, celle-ci : Ton trône, Dieu, est établi à tout jamais ! (...) c'est pourquoi, ô Dieu, ton Dieu te donna l'onction..." Psaumes 45:7, 8 : " O DIEU, ton trône est éternel, (...) aussi Dieu, ton Dieu, t'a oint d'une huile de joie..."

Crampon — Hébreux 1:8, 9 : " Il dit au Fils: " Ton trône, ô Dieu, est éternel; (...) c'est pourquoi, ô Dieu, ton Dieu t'a oint d'une huile... " Psaumes 45:7, 8 : " Ton trône, ô Dieu, est établi pour toujours; (...) c'est pourquoi Dieu, ton Dieu, t'a oint d'une huile d'allégresse..."

Traduction du monde nouveau — Hébreux 1:8, 9 " Mais à propos du Fils : " Dieu est ton trône [ou " Ton trône est de Dieu " selon la note en bas de page] à tout jamais, (...) C’est pourquoi Dieu, ton Dieu, t’a oint... " Psaumes 45:7, 8 : " Dieu est ton trône pour des temps indéfinis, (...) C’est pourquoi Dieu, ton Dieu, t’a oint.."


QUE CONSTATONS-NOUS?

Premièrement : une écrasante majorité des traductions va dans le sens de la Trinité en appelant Jésus Dieu.

Deuxièmement : il est surprenant de constater que certaines traductions ne s'accordent pas du tout quand elles citent le Psaume dans la lettre aux hébreux. C'est par exemple le cas de la Bible de la liturgie. Dans le Psaume, celui à qui les paroles sont adressées n'est manifestement pas Dieu. Par contre, dans la lettre aux Hébreux, les paroles du Psaume sont reprises mais cette fois comme si elles étaient adressées à Dieu — qui se révèle être Jésus dans le contexte.

Même ambiguïté dans BFC : dans le Psaume on ne s'adresse pas à Dieu ; Dans la lettre aux Hébreux, si.

La Bible de Jérusalem est à mon sens trop ambiguë : elle permet toutes les interprétations. Dans la répétition " c'est pourquoi, Dieu, ton Dieu t'a oint d'une huile... " on ne saurait dire si le premier " Dieu " s'adresse à Jésus ou si Paul veut dire : ' c'est Dieu, ton Dieu, qui t'a oint...' Ce doute n'existe cependant pas dans le Psaume. Celui à qui l'on parle n'est pas Dieu mais l'un de ses serviteurs de qui Dieu est le trône.

Seule la Traduction du Monde Nouveau (en abrégé TMN), des Témoins de Jéhovah, se démarque très nettement des autres. Dans cette version très controversée, pas plus dans la lettre aux Hébreux que dans le Psaume les paroles sont adressées à Dieu. Du coup, Jésus ne reçoit pas le titre de Dieu par Paul, ce qui fait grincer les dents de pas mal de gens.


CRITIQUE DE LA TRADUCTION DU MONDE NOUVEAU

Voici une critique trouvée sur un site évangélique (site : unpoissondansle.net) :

" Une fois de plus, les Témoins de Jéhovah ont "arrangé" un texte qui ne leur convenait pas. Au début du verset 7 du Psaume 45 (verset 6 dans leur version, car ils suivent la numérotation anglophone) ils écrivent : "Dieu est ton trône pour des temps indéfinis, oui, pour toujours." Dans le verset suivant, ils ont : "C’est pourquoi Dieu, ton Dieu, t’a oint…"

C’est cette déformation du texte du psaume qu’ils citent dans le livre d’Hébreux.

Ils éliminent ainsi ce qui les gène, une façon « très intéressante » d’aborder les Écritures. Mais on ne peut pas prétendre qu’il s’agit d’une "traduction". Même sans se pencher sur les subtilités du texte hébraïque (qui n’admettrait pas cette façon de comprendre ces mots), considérons le "sens" d’une telle formulation. En admettant que cela puisse à la limite se justifier dans le deuxième verset de la citation, cette formulation n’a aucun sens dans le premier verset. Comment Dieu peut-il être le trône de quelqu’un? Cela voudrait dire que la personne règne au-dessus de Dieu, en se servant de lui. Un non-sens total. "Dieu est ton trône" ne veut rien dire, car dans une telle pensée, Dieu ne serait plus Dieu.

De nouveau, ce n’est pas dans ce sens que tous les autres traducteurs ont compris le texte, et ce n’est pas de cette manière que les Juifs d’Alexandrie l’ont compris. Les Témoins de Jéhovah prétendent qu’ils sont les seuls à traduire fidèlement les textes originaux.

Comment admettre qu’à travers plus de deux mille ans de traduction biblique, personne d’autre n’a compris correctement ce texte? Comment admettre que l’auteur de l’épître aux Hébreux a accepté une "traduction" manifestement fausse en l’incorporant telle quelle dans son texte et que seuls les Témoins de Jéhovah ont su "corriger le tir" deux mille ans plus tard?


C’est absurde. En appliquant ce texte du Psaume 45 à Jésus, l’épître aux hébreux nous dit clairement qu’il est adressé comme Dieu. (avec en prime l’article défini dans le texte grec !) "

Le rédacteur de ce commentaire semble faire un procés d'intention aux Témoins. Il les accuse d'être les seuls à traduire le Psaume comme ils le font, ce qui est inexact : la BFC, la Bible de la liturgie et la Bible de Jérusalem sont toutes les trois très proche de la TMN pour ce qui est du sens.

Ce commentateur s'insurge également en demandant : " Comment Dieu peut-il être le trône de quelqu’un ? Cela voudrait dire que la personne règne au-dessus de Dieu, en se servant de lui. " Il est vrai qu'en traduisant par " ton trône est de Dieu ", la Bible de Jérusalem sous-entend elle aussi que Dieu est à l'origine du trône de la personne à qui le psamiste s'adresse. Retrouvons-nous cette curieuse pensée ailleurs dans les Ecritures? Contre toute attente, oui.

En 1 Chroniques 29:23 (Segond) nous lisons ceci : " Salomon s'assit sur le trône de l'Éternel, comme roi à la place de David, son père. " (Idem dans Ostervald ou même la TOB, pour ne citer que ces deux là).

Et en effet, le trône de Salomon, sa royauté, venait de Dieu. C'est pourquoi on pouvait lui dire : " ton trône est de Dieu " ou " Dieu est ton trône ", Dieu est à l'origine de ton trône. Selon toute apparence d'ailleurs, le Psaume 45 qui nous intéresse s'adresse à Salomon, lui de qui la Bible dit qu'il " s'assit sur le trône de l'Éternel." Et contrairement à ce qu'affirme celui qui écrit dans unpoissondansle.net, la ' personne ne règne pas au-dessus de Dieu, en se servant de lui.' Par contre, elle bénificie de son soutien et de sa bénédiction.

Si l'on suppose que tel est le sens des paroles exprimées dans le Psaume, les mêmes mots peuvent-ils concerner Jésus dans la lettre aux Hébreux? Dieu est-il à l'origine de la royauté de Jésus? Sans l'ombre d'un doute. En Daniel 7:13 et 14, nous voyons bien " le Fils de l'homme " recevoir son royaume des mains de Dieu (comparez avec Matthieu 25:31 ; Marc 14:62 ; Actes 7:56). Et nous avons aussi ces mots de l'ange à Marie : " Il sera grand et sera appelé Fils du Très Haut, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père. " (Luc 1:32)

Ceci dit, il est sage de se demander si les Témoins de Jéhovah ont le droit de traduire Hébreux 1:8 et 9 comme il le font. Le texte grec les y autorise-t-il ?


L'AVIS D'UN EXÉGÈTE

Jason BeDuhn, maître de conférences en études religieuses à l'Université du nord de l'Arizona, fait remarquer: " En réalité, j'ai dit dans mon livre [Truth in Translation: Accuracy and Bias in English Translations of the New Testament (Vérité dans la traduction: exactitudes et infidélités dans des traductions anglaises du Nouveau Testament)] , que ces traductions [tant la conventionnelle ["ton trône Ô Dieu] que celle de la TMN [Traduction du monde nouveau] que l'on retrouve aussi en note de bas de page de la NRSV [New Revised Standard Version] et de la TEV [Today English Version] ], sont possibles, si bien qu'aucune des traductions que nous comparons ne peut être rejetée comme inexacte. (...) Tout ce que nous pouvons dire est qu'une traduction est plus probable [qu'une autre] . Je pense que c'est clair. J'ai expliqué dans mon livre que la traduction " Dieu est ton trône " est plus probable, basée sur les points suivants: La linguistique: (...) Prépondérance de l'emploi de 'ho theos' comme un nominatif, plutôt qu'un vocatif. (...) le contexte littéraire [de la lettre] aux Hébreux manque de soutenir une autre référence à Jésus comme [étant] "Dieu" (...) le contexte littéraire du passage original de Psaume 45 montre que Dieu n'est pas celui à qui s'adresse l'écrivain, mais il s'agit plutôt d'un roi qui est loué en cataloguant les attributs de sa vie dans le palais. "

Avez-vous noté les idées maîtresses? Il y en a deux. La première : tant la traduction " ton trône Ô Dieu " que la traduction " Dieu est ton trône " sont possibles. " Aucune des traductions que nous comparons ne peut être rejetée comme inexacte, " dit ce spécialiste.

La seconde : une traduction est plus probable qu'une autre. Laquelle selon lui? " Dieu est ton trône. " Oui, précisément celle des Témoins de Jéhovah, celle que bien peu de traducteurs ont choisi. La question est : pourquoi?

En ce qui me concerne, et au vu des renseignements dont je dispose, j'ai l'intime conviction que nombre de traducteur ont été influencé par leur croyance en la Trinité pour traduire Hébreux 1:8 et 9. Ils ont bel et bien interprété ces versets dans le sens de ce dogme. Ils ne pouvaient ignorer les indices bibliques que passe en revue Jason BeDuhn, ci-dessus, indices qui écartent l'idée d'attribuer à Jésus le titre de " Dieu " dans la lettre aux Hébreux.


INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES ET CONCLUSION

Ma conclusion suivra donc les règles que je me suis imposé dès le début de cette étude. Ces versets de Hébreux 1:8 et 9 sont neutres en ce qui concerne la Trinité, quand bien même nombre de traducteur utilisent des tournures qui vont volontairement dans le sens de cette doctrine. Le grec autorisant une leçon — plus probable — qui ne va pas dans le sens de la Trinité, aucune des deux ne peut prévaloir sur l'autre.

Pour les férus de grec, je mets ici un commentaire du bibliste B. Westcott sur Hébreux 1:8 et 9 :

" La LXX admet deux versions: [ho théos] peut être pris comme un vocatif dans les deux cas (Ton trône, ô Dieu... [et] C’est pourquoi, ô Dieu, ton Dieu...), ou bien on peut le regarder comme le sujet (ou l’attribut) dans la première occurrence (Dieu est ton trône ou Ton trône est Dieu), et comme une apposition à [ho théos sou] dans la seconde (C’est pourquoi Dieu, ton Dieu...) (...). Il est peu probable que dans l’original le terme [´Èlohim] se rapporte au roi. Par conséquent, les présomptions s’opposent à la thèse qui veut faire de [ho théos] un vocatif dans la LXX. Tout bien considéré, il semble préférable d’opter dans le premier membre de phrase pour l’expression Dieu est ton trône (ou Ton trône est Dieu), autrement dit: ‘Ton royaume est fondé sur Dieu, le Rocher inébranlable.’" — The Epistle to the Hebrews (Londres, 1889), pp. 25, 26.

Ce dernier commentaire renforce mon intime conviction que l'exégèse des Témoins de Jéhovah pour ces versets est la plus juste. Il n'y a eu aucune tentative de leur part de faire dire au texte autre chose que ce qu'il dit. On ne peut pas en dire autant de la leçon " trinitaire " de ces versets...  

Publié dans La Trinité

Commenter cet article

bleu_lagon 27/03/2015 18:39

@Tous : Segond 1910 — Hébreux 1:8, 9 : " Mais il a dit au Fils: Ton trône, ô Dieu est éternel; (...) C'est pourquoi, ô Dieu, ton Dieu t'a oint..."

Question : Jéhovah a-t-il un Dieu ? (Référence biblique requise). A ma connaissance, non, surement pas !

Jésus a-t-il un Dieu ? OUI ! Ce verset le prouve : " TON Dieu t'a oint..." comme aussi Jean 20:17 ou Révélation (Apocalypse) 3:12. Si Jésus est le Tout-Puissant, le Très-Haut (Psaumes 83:18), alors Dieu a un Dieu. Et il se compte parmi ses adorateurs, comme nous (ce qui apparait très clairement en Jean 20:17). Voila à quelle conclusion nous conduit le dogme de la trinité, au vu des versets cités ci-dessus. Et ce n'est rien de plus qu'une aberration.

ced 15/10/2014 13:50

hébreu 1 : 8 se traduit littéralement : " le trône de toi, le Dieu, pour la durée de la durée". Notons une fois encore qu'en grec le mot "théos" attribué au fils est précédé de l'article.

bleu_lagon 27/03/2015 18:36

@ced : Comme le démontre cette note, rien ne prouve de manière incontestable que le théos de ce verset désigne Jésus.

D'autre part, rapelons que l'expression "le Dieu" (gc. ho théos) ne désigne pas Jéhovah dans 100% des cas. En 2Corinthiens 4:4, Satan le Diable est appelé "le Dieu" (gc. ho théos) de ce monde ("de ce système de choses", TMN)... Ailleurs, le titre théos utilisé pour désigner Jéhovah ne possède même pas l'article défini.

bleu_lagon 27/03/2015 18:33

@Salim : Les notes de la TMN signalent régulièrement les variantes de traductions que l'on trouve dans les manuscrits. Sais-tu à quoi correspondent les sigles :

“ Jéhovah ”, J18,22,23 ; אBC(gr.) : ton Kurion ; P46D : “ le Christ ” ; A : “ Dieu ”.

Je t'invite à consulter les pages 7 à 13 de l'introduction de la TMN.

Ces variantes nous permettent de nous faire une idée de la manière dont ce verset a été compris (et traduit) par différentes personnes à différentes époques. Rien de plus. Ces variantes sont parfois très contradictoires. Il appartient donc à l'étudiant sincère de la Bible de déterminer lui-même quelle variante est la plus logique et la plus fidèle à l'ensemble de l'enseignement des Ecritures (Compare 1Corinthiens 10:9 avec Deutéronome 6:16).

bleu_lagon 27/03/2015 18:32

Réponse @Thomas. Il n'y a effectivement aucune objection à utiliser le titre "Dieu" pour parler de Jésus. Ce titre est d'ailleurs aussi attribué à Satan, aux anges et à certains humains dans les Saintes Ecritures.

Les arguments avancés par Jason BeDuhn ne peuvent pas être ignorés. Celui qui les considère comme irrecevables dois expliquer clairement pourquoi...

Les expressions "Dieu est ton trône" (Dieu est la source de ton trône) et "ton trône est de Dieu" (ton trône provient de Dieu, c'est grâce à Lui que tu le possèdes) signifient strictement la même chose.

Salim 25/02/2015 00:08

" Néander ", j'ai commis une petite erreur, je voulais dire en toute " impartialité "
Mais je suppose que l'on m'avait compris. ;)

Salim 25/02/2015 00:05

Je partage ton point de vue Thomas. Alors oui, Jésus est incontestablement " Dieu " en Isaïe 9:6 et Jean 20:28. Je possède beaucoup de traductions bibliques, et il est vrai que toutes traduisent ainsi dans ces 2 versets. Je n'en ai pas trouvé une seule, qui dit autre chose. J'ai aussi vérifié dans le grec le verset qui nous concerne, et comme l'avait dit Ced, on a bien la traduction littérale de : " le trône de toi, le Dieu, pour la durée de la durée".
- Concernant les exégètes, je te trouve gentil Thomas en disant " deux fois ", car j'ai constaté qu'on trouve beaucoup plus d'exégètes contre l'enseignement de la TMN, que pour elle. Néander, il est agréable de voir des personnes comme toi, qui compare les traductions, en toute partialité. Récemment, un ami m'a demandé de regarder " 1 Corinthiens10:9 " dans la TMN en ligne -->

Ne mettons pas non plus Jéhovah* à l’épreuve, comme certains d’entre eux [l’]ont mis à l’épreuve+, et ils périrent par les serpents

Et quelle ne fut pas surprise, lorsque j'ai regardé la note de celle-ci ?

“ Jéhovah ”, J18,22,23 ; אBC(gr.) : ton Kurion ; P46D : “ le Christ ” ; A : “ Dieu ”. Voir App. 1D.

Il est bien écrit : " LE CHRIST " !

Néander 21/09/2013 00:06

Bonjour à toi. Je constate que tu effectue des recherches poussées en matière d'argumentation biblique. Je crois personnellement que c'est une incontournable nécessité.J'aimerai te soumettre un
texte qu'il faut absolument comparer: dans la TMN. Prends Heb 11: 13-16. compare ce texte à toutes les traductions disponibles et enfin au texte interlinéaire "la KIT" et dis-moi honnêtement ce que
tu en pense.
Je t'en serai très reconnaissant.

Bien cordialement.

Néander 01/08/2015 01:01

Presque 2 ans pour la réponse, bon, ma charité chrétienne me fais passer... ce que tu dois chercher? drôle de question mais si elle est sincère alors: comparativement, le sens! j'attends ton analyse objective...

bleu_lagon 27/03/2015 18:42

Et si tu me disais ce que je dois chercher ?