Deuxième bilan

Publié le par bleu_lagon

Résumons rapidement les sujets examinés depuis l'édition de mon premier bilan. Nous avons étudiés quelques textes bibliques très importants. En voici la liste :

Michée 5:1
Jean 1:1-3
Apocalypse 3:14
Colossiens 1:15-18
Proverbes 8:22-31
Jean 3:16
Jean 1:18

Une réflexion sur le sujet de la Rançon a précédé une étude sur quelques textes bibliques incompatibles avec le dogme de la Trinité. Ensuite, nous nous sommes arrétés sur ces titres et fonctions que la Bible attribue à la fois à Jéhovah et à Jésus avant d'examiner en profondeur la question " l'esprit saint est-il une personne ? ".

Rappel des points principaux

Michée 5:1 est utilisé par les partisans de la Trinité pour affirmer que Jésus n'a pas eu de commencement. Si l'on retient la leçon de la version Segond qui dit que l'origine de Jésus " remonte aux (...) jours de l'éternité ", on peut effectivement penser que l'argument est recevable. Mais l'original hébreu n'est pas aussi catégorique. C'est pourquoi l'on trouve également comme leçons : " son origine remonte (...) aux jours anciens " ou " aux jours d'autrefois " (Semeur, Traduction Œcuménique de la Bible).

Jean 1:1-3 est également utilisé dans le même but : pour prouver l'éternité de Jésus. Mais que dit l'évangéliste? Que la Parole était " au commencement " avec Dieu. Puisque Dieu n'a pas eu de commencement, le commencement dont il est question ici doit correspondre à celui dont parle Genèse 1:1 : " Au commencement Dieu créa le ciel et la terre ". Le prologue de Jean n'indique pas depuis quand la Parole était avec Dieu avant ce commencement...

Apocalypse 3:14 est rendu ainsi : " Voici ce que dit l'Amen, le témoin fidèle et véritable, le commencement [gr. arkhê] de la création de Dieu." (Second, Bible de la liturgie etc) Au sujet de l'expression " commencement de la création de Dieu ", le célèbre helléniste Henri Alford reconnaît ce qui suit : " Le mot arkhê par lui-même impliquerait le sens que Christ est le premier être à avoir été créé."

Colossiens 1:15-18 attribue à Jésus le titre " le premier-né de toute la création " ou " de toute créature." Hermann Olshausen, célèbre théologien allemand (1796-1839) reconnut " que ces mots, dans le sens purement grammatical, peuvent signifier que Christ est lui-même mis au rang de la création."

Proverbes 8:22-31 personnifie la Sagesse. Nombre de théologiens (y compris parmi les partisans de la trinité) voient dans ce texte une image du Christ, Jésus. Or, ce passage biblique décrit une personne qui est crée par Dieu avant de devenir son proche collaborateur dans la création du monde. Associé au deux passages bibliques précédents, ce chapitre du livre des Proverbes appuie la thèse selon laquelle le Christ fut la toute première création de Dieu.

Jean 3:16 et Jean 1:18 attribuent à Jésus les titres de " fils unique " et même " dieu unique-engendré." La Bible nomme de nombreux " fils " de Dieu, depuis Adam jusqu'aux anges. Tous ces fils de Dieu ont été créés par Lui. Mais Jésus est appelé le " fils unique " car il est le seul fils de Dieu créé directement par Dieu et par Lui seul. Tous les autres fils de Dieu (des millions d'anges) ont vu le jour par l'intermédiaire de Jésus, Dieu utilisant son premier fils comme un ouvrier pour amener tout le reste à l'existence.

L'étude sur la doctrine de la rançon contient quelques informations capitales. Nous avons vu tout d'abord pourquoi la rançon est devenue nécessaire. La rébellion en Éden nous a vendu sous le péché et condamné à mort. Grâce à la rançon, nous sommes libérés de cet esclavage et avons de nouveau la possibilité de vivre éternellement. Mais pour payer la rançon, Jésus devait être l'égal d'Adam, ni plus, ni moins. Il ne pouvait être un homme-Dieu car, si tel avait été le cas, la Bible ne parlerait pas de " rançon correspondante " (1Timothée 2:6).

Les questions soulevées en Éden vont cependant bien au-delà de nos petites vies menacées de mort. La légitimité de la souveraineté de Dieu a été contestée. La fidélité de chaque créature de Dieu a aussi été mise en doute. En tant que créature, Jésus aussi était concerné. Cette connaissance donne toute sa valeur au récit de la tentation de Jésus par le Diable (Matthieu 4).

Une quantité de textes et de pensées bibliques s'opposent au dogme de la Trinité. Pour minimiser ce fait incontestable, les partisans de la trinité, tel Augustin, sont obligés de recourir à de véritables acrobaties pour faire dire au texte ce qu'il ne dit pas. On en a un bon exemple dans les manoeuvres destinées à détourner le véritable sens de cetaines expressions bibliques comme " commencement de la création de Dieu ", ou " premier-né de la création." Le dogme de la Trinité sert de maître étalon, ce n'est plus la Parole de Dieu qui commande. Elle doit se plier coûte que coûte aux enseignements de la chrétienté. On en est là, c'est un fait, et c'est bien regretable.

Convaincu de la légitimité de leur attachement à la Trinité, ses partisans la voient partout dans la Bible. Jéhovah et Jésus porte le même titre ? Cela suffit à prouver qu'ils forment un même Dieu trin. Ils ont les mêmes prérogatives ? Cela ne fait aucun doute : Ils sont un même Dieu. Le fait que Jésus ait reçu la totalité de ses titres et de ses fonctions de Jéhovah ne semble pas troubler le moins du monde ceux qui aboutissent à cette conclusion. Et pourtant, cela devrait être pris en compte, non? On isole même certains versets de leur contexte quand ils peuvent être utiles à la cause. La devise semble être celle-ci : qu'importe le chemin, c'est la destination qui compte...

L'étude sur l'esprit saint de Dieu est primordiale. En démontrant que cet esprit est une force plutôt qu'une personne divine (la troisième qui compose la Trinité), on invalide complètement le dogme trinitaire.

Conclusion

Le dogme de la Trinité est une doctrine fondamentale pour l'ensemble des églises de la chrétienté. Il faut d'ailleurs adhérer à cette croyance pour faire partie du Conseil Œcuménique des Églises. Des gens ont été mis à mort parce qu'ils niaient cet enseignement.

Mais sur quoi repose ce dogme ? Sur une poignée de textes bibliques, dont la plupart ont d'ailleurs été traduit de manière à coller au dogme (Hébreux 1:8, 9 ; Romains 9:5 ; Jean 1:1 ; 1Jean 5:20 ; Tite 2:13 ; Jean 8:58 ; Philippiens 2:5, 6). Certains versets bibliques ont même été falsifiés pour soutenir cet enseignement adopté par l'église au IVème siècle (1Jean 5:7 ; 1Timothée 3:16 ; Jean 3:13). Un empereur païen, un zest de falsification biblique, une grosse louche de philosophie et une énorme machine, impitoyable, pour faire taire les contradicteurs... et voila un enseignement qui traverse les siècles, malgré le témoignage criant de l'Écriture qui rejette en bloc cette interprétation mensongère.

Telle est ma conclusion. Pour moi, le dogme de la Trinité est un des fruits de l'apostasie annoncée par Jésus. Les Témoins de Jéhovah ont raison : cet enseignement n'est pas biblique.

 

 

Publié dans La Trinité

Commenter cet article

WIESER 11/08/2017 00:11

Bonjour,
Je vous encourage à continuer votre travail. C'est vraiment instructif et réfléchi.
Vos sujets sont très instructifs et réfléchis, toutefois le mot Jéhovah me gène pour citer
le nom de Dieu le Père, il me semble que le mot a été modifié vers 1200 ap JC
accepté par les catoliques. Mon avi personnel, c'est un manque de respect vis à vis de l'Eternel , de quel droit sommes nous donné pour changer son nom. Peut être avez vous une étude à ce sujet.
Derrière ce mot Jéhova il y a les franc maçonnerie qui ont oeuvré, malheureusement beaucoup prie Jéhova . J'ai reçu justement un courrier d'une personne qui était dans les hautes sphères des TJ pendant 40 ans avec son mari si je retrouve ce courrier, je vous l'envoi car je crois que quelques choses ce cache derrière ce mot Jéhova. Mes salutations

bleu_lagon 10/09/2017 16:54

Bonjour Wieser et merci pour ces compliments. Mais ce que tu trouves là n'est qu'une compilation de données mises à la disposition de tous. Il n'y a aucune gloire à cela.
Concernant le nom de Dieu, Jéhovah, je te renvoie à un blog très bien argumenté aussi : http://la-verite-sur-la-bible.skynetblogs.be/1-introduction/
L'usage que les franc maçons font du nom de Dieu ne me trouble en aucune façon. D'autres sont allé au combat au nom de Jésus ou en prétendant que Dieu était avec eux (les troupes de la Wehrmacht possédaient des ceinturons avec cette devise "Gott mit uns", "Dieu avec nous"). Ce n'est pas ce que les uns et les autres font du noms et au nom de ces Seigneurs (en bien ou en mal) qui devrait influencer notre opinion (comme le font les personnes athées qui rejettent Dieu à cause de ceux qui commettent des atrocités — attentat, Croisade, Inquisition etc — en prétendant agir en son Nom).

HP 13/02/2011 00:37


Quel courage, et quel travail, pour démontrer que la trinité est une invention. Invention qui possède une très longue histoire qu'il vous faudra creuser et conter, car une invention qui ne s'est
pas formée en une fois ni même plusieurs. Il a fallu plus de 1000 ans de concile, de rejet d'auteurs d'hérésies, de tractations et de lutte d'influence entre Pontifes d'Alexandrie, de Rome et
d'Asie pour parvenir à une définition particulièrement contestable, mais c'est le propre des compromis.
Il faudra examiner pas à pas comment deux personnages séparés, parfaitement identifiés, le Père et son fils spirituel, utilisant un média, le Logos, ont pu donner un assemblage aussi bancal et
incompréhensible. Limite OGM...

Et encore je suis gentil, je me limite au crédo catholique, si on creuse un peu il faudra tenir compte des nombreuses thèses excommuniées et de leurs arguments.
Parce que si le Pape a toujours raison, c'est lui qui le dit et il a toujours raison, il y a des raisons de réévaluer ses décisions.
J'espère que vous êtes jeunes, y a du boulot ;)
Vous reprendrez bien une louche de docétisme avec votre bout de Marcien?


bleu_lagon 10/05/2015 01:06

Les "experts" en question sont ceux qui maitrisent parfaitement les subtilités de la langues grecque et hébraïque. Sans leur commentaires, comment ferions-nous ? Prétendre que l'on n'a pas besoin d'eux pour comprendre la Bible est un tantinet gonflé. Mais peut-être utilises-tu simplement cet argument pour éviter d'avoir à considérer sérieusement certains commentaires de ces experts qui remettent en cause les croyances couramment admises...

Thomas 09/05/2015 10:17

Je pense que la Bible se suffit à elle-même, tout simplement. Si il faut recourir à des "experts" pour appuyer une compréhension c'est qu'il y a un problème et que l'on considère que la Bible n'est pas assez claire. Or pour moi elle est très claire sur les points essentiels.

bleu_lagon 28/03/2015 01:02

Si de tels avis étaient parfaitement inutiles, les Bibles avec notes et commentaires n'existeraient pas. Un étudiant sincère de la Bible ne peut se passer des avis des exégètes et de ceux qui maitrisent parfaitement les langues dans lesquelles ont été rédigées la Bible. Ils se contredisent ? Oui. Faut-il par conséquent tout rejeter en bloc ? Je ne le pense pas. Un raisonnement solidement étayé, analysé en profondeur et mis à l'épreuve d'opinions contraires peut finalement nous convaincre (compare avec 2Timothée 3:14 et 15). C'est ainsi que je fonctionne. Peut-être l'as-tu noté en lisant mes notes, mais je ne m'en tiens jamais à une seule opinion ou à une unique vision des choses. J'expose les différents points de vue, je les passe au crible, les oppose entre eux et tire ensuite mes conclusions. Ce n'est qu'après avoir analysé en profondeur les arguments des uns et des autres que je suis finalement arrivé à la conclusion que le dogme de la trinité est non biblique. J'ai commencé cette étude sans aucun préjugé. Et toi ?

Thomas 10/02/2015 15:02

Autre chose : tu sembles attaché aux avis d'experts pour soutenir tes argumentations au lieu de t'en tenir à ce que dit la Bible, d'autant plus que les "experts" se contredisent. Je trouve cela dommage.

bleu_lagon 14/02/2011 22:55



Bonjour HP. Je ne suis plus très jeune (j'approche le demi-siècle). Mais du courage, je n'en manque pas ! Plus que l'histoire du développement de ce dogme, je crois que c'est la Bible elle-même
qui peut et doit être utilisée pour le confondre. En tout cas, merci de votre visite ! J'apprécie vos encouragements.


Bien cordialement, bleu_lagon.